Histoire du Concept : Médecine des Ventouses ©. (M.D.V.)

INFORMATION : sur la « spécificité«  de cette technique (M.D.V.)

Personne n’avait manifesté l’intérêt de réactualiser cette ancienne méthode de soins, en se disant :

« Dans le passé, ils ont obtenu des résultats!

Bien que, les anciennes pratiques ne soient plus adaptées, ne serait-il pas intéressant d’utiliser les ventouses,  

avec l’analyse des indications, la réflexion clinique de nos connaissances médicales d’aujourd’hui?

 Adaptées, aux savoirs et méthodes de nos soins contemporains ! »

Les ventouses, pratique de soins universelle, véritable « pièce maîtresse de l’histoire des soins », comme le sont historiquement le stéthoscope ou la seringue.

Dans ma pratique professionnelle, je pose une moyenne de 50 ventouses / jour, soit  7000 / 8000 ventouses par an, toutes pathologies confondues.

J’ai donc posé, durant toute mon activité professionnelle quelques…. 350.000 ventouses.

Cette expérience de 49 ans de pratique hospitalière et libérale, mes différentes recherches dans les facultés de médecine, Strasbourg, Paris, Nancy, recherches à l’Universel et en MTC, pour l’écriture de mes livres, m’ont permis de constater, codifier, établir des protocoles thérapeutiques des ventouses dans de nombreuses affections, et surtout la pathologie articulaire. 

Le concept de ces « protocoles thérapeutiques  » de Médecine des Ventouses © sans antériorité d’existence auparavant.

C’est ce que je fais depuis 49 ans, dans mon exercice de laKinésithérapie, Ostéopathie et Médecine Traditionnelle Chinoise.

Ces recherches et l’observation pratique durant plusieurs décennies, ont permis l’écriture de 3 livres sur le sujet :

  • « La Médecine des Ventouses © » (Livre 1) ». (M.D.V.)
  • « La Médecine des Ventouses Cupping Thérapie Medicine © (Livre 2) ».(M.D.V.)
  • « Guide Thérapeutique en Médecine des Ventouses © Décodage Protocoles de Traitement. M.D.V. » (Livre 3.) ».

          Editions Guy TREDANIEL:  19 rue St Severin 75005. Paris.   http://www.editions-tredaniel.com/

                     (Traduction autres langues, programmées. Cf. Editeur.)

Lors de mes recherches bibliographiques initiales dans les années 70 pour la réalisation du premier livre, j’ai constaté la pauvreté de documents rigoureux, symptomatologiques, anatomiques topographiques, physiopathologiques, thérapeutiques, ou autres existant sur le sujet, tant au niveau de notre médecine occidentale, qu’orientale asiatique.

Chercher/Comparer/ Annuler/Recommencer/ Associer/ Trouver (parfois !) / Définir/Observer/ Recommencer (encore !) /Constater/Codifier /… etc. Tels ont été, la définition et actionqui ont accompagné ma progression dans la M.D.V. durant presque ½ siècle d’activité professionnelle.

Historiquement, seule, l’indication dans les pathologies respiratoires était la plus connue.

Les abondants résultats bénéfiques grâce à la médecine des ventouses sont pour nombreux…totalement inconnus. 

Et en particulier leur action antalgique dans les douleurs articulaires, et leur fabuleuse action en médecine du sport. 

Il fallait corriger cet oubli ! 

C’est, ce qui a été  mon  engagement pendant plusieurs décennies.

Cette nouvelle codification des ventouses, adaptée à l’efficacité de notre pratique de soins contemporains, permet de redonner à la médecine des ventouses, une réelle légitimité thérapeutique.

Pour l’intérêt du malade, il serait regrettable que l’efficacité d’une méthode de soins, pour des raisons dogmatiques reste oubliée.

Si, cette technique est pratiquée avec probité et discernement poursuivant le but de soulager les douleurs, ….Elle y parvient!

L’innovation de cette méthode est issue de 3 concepts cliniques, émanant de 3 disciplines médicales :

Kinésithérapie (Médecine occidentale.), Ostéopathie, Médecine Energétique Chinoise.

Cette triple association clinique, donnera une « particularité » de résultats thérapeutiques, plus performants et spécifiques de cette synthèse de raisonnement.

La déduction d’application des ventouses selon cette « Trilogie clinique« ,n’est retrouvée dans aucune des différentes publications antérieures que j’ai pu consulter en 50 ans de recherches, elle est d’utilisation totalement novatrice !

C’est, ce qui a donné le concept : « Médecine des Ventouses © ».

Le résultat dans certains cas, sera exceptionnel par sa rapidité et son intensité d’action. 

Une seule application pourra parfois solutionner un souci, qui existait précédemment depuis des années. 

Les ventouses seront merveilleusement conseillées, dans des pathologies où leur utilisation n’était pas habituelle :

  • Pneumologie : indication la plus ancestrale des ventouses. Bronchites, asthme, allergies, refroidissements grippaux, pathologies O.R.L etc. 
  • Dermatologie : psoriasis, acnés, eczémas, allergies, etc.
  • Viscéral fonctionnel : constipation, colopathies, gynécologie dysménorrhées, ménopause, lombalgies cataméniales.
  • Rhumatologie : toutes les douleurs articulaires sont des indications extraordinaires des ventouses : gonarthrose, lombalgies, sciatiques, périarthrite-épaule ,  épicondylite, épine calcanéenne etc.

 Avec un résultat antalgique fabuleux, parfois dès le premier traitement.

  • Migraines : souvent deux séances suffisent, pour obtenir un confort méconnu précédemment.

 Névralgies faciales, Névralgies d’Arnold, Zona, etc. 

  • Pathologie sportive : merveilleux domaine de l’action des ventouses, entorses, genoux, chevilles, claquages, tendinites diverses,  Achille, tennis-elbow, etc.

De grand clubs sportifs Européens et Internationaux ont envoyé leurs kinés, ostéopathes, étudier cette pratique, constatant la réhabilitation rapide de leurs sportifs, avec le traitement des ventouses. 

Les derniers J.O de Rio, ont dévoilé  les conséquences de l’utilisation de cette technique de « Cupping », sur les résultats des athlètes de haut-niveau, multi-médaillés,Américains et Asiatiques.

Nous reviendrons sur l’information de ce particularisme sportif, dans la rubrique Presse. (cf. Page Presse.)

Cette technique des ventouses a constamment évolué, en intime association avec ma propre évolution professionnelle et mes différents diplômes en 47 ans de pratique.

Ces connaissances, m’ont permis d’en déduire l’élaboration de règlesd’application plus performantes, déduites très précisément, des différentes spécialités médicales apprises, au cours de mes formations distinctes. 

Il aurait été de l’indécence la plus absolue, de garder dans un égoïsme inadmissible, cette fabuleuse évolution de La Médecine des Ventouses ©.  

Donc, mon seul but maintenant est d’enseigner, transmettre l’efficacité de cette technique acquise en 47 ans de pratique, libérale privée et hospitalière.

(Suite concernant l’enseignement MDV. / Cf. Page Cours et Formations.)

Cette Formation Médecine des Ventouses © :  unique en France, Europe, et International, est enseignée aux professions de santé, kinésithérapeutes, médecins,ostéopathes, infirmiers, sages-femmes. 

Nationalités des Professionnels déjà formés :

 Français, Suisses, Belges, Tunisiens, Algériens, Allemands, Polonais, LuxembourgeoisMarocains, Italiens, Ukrainiens,  Portugais, Espagnols, Russes, Grecs, Canadiens, Vietnamiens.

A ce jour, plus de 1200 professionnels de santé sont certifiés (M.D.V. ©)

Les ventouses avec leurs résultats efficaces sur les douleurs, sont d’une innocuité totale,  sans aucun effet secondaire, méritent  beaucoup mieux que le dédain.

 En méprisant cette nouvelle pratique, on se prive d’une arme thérapeutique extraordinairement  efficace, dans notre pratique au quotidien.

Sans renier les indications de leur passé, la modernisation de cette nouvelle pratique des ventouses, pratiquée par des professionnels formés à l’acquisition de cette nouvelle codification clinique, basée sur nos connaissances médicales contemporaines,  induit une positivité de résultats dans des indications inattendues. 

L’efficacité du traitement ne se prouve pas obligatoirement, avec des logarithmes ou des lignes mathématiques.

Certes, évaluations qui peuvent apporter une intéressante confirmation, mais parfois en médecine l’actualité de quelques thérapeutiques dument « randomisées », béatifiés de leur innocuité, ont fait les premières pages de la rubrique pénale.

Certaines études randomisées anglo-saxonnes et asiatiques, existent également sur les ventouses.

 Le but, n’est pas de discriminer les disciplines dites non conventionnelles, par rapport à la médecine conventionnelle. 

Il est plus intelligent de parler, d’une convergence de preuves et d’acceptabilité.

Il est de la plus élémentaire bonne foi, de considérer cette technique comme un geste majeur du quotidien de nos soins et 

non comme…. Un folklore ésotérique moyenâgeux, de rêveurs d’une autre époque ! 

 « Ne pas juger, avec la suffisance du savoir, mais avoir un savoir suffisant ! » (Daniel. HENRY)

Par la simplicité de la technique des ventouses, puisse cette ouverture d’esprit, servir l’intérêt des malades.